Tel. : (+377) 97 70 67 97

Nous contacter

Pour toute demande d'informations, n'hésitez pas à nous contacter en utilisant le formulaire ci-dessous.





Accompagner à l’International

Des Défis sans frontière

Objectif: Limiter la pandémie dans les zones à risque.

Atteindre cet objectif implique le maintien d’un taux faible de personnes porteuses du VIH et l’apport d’aides supplémentaires (humaines, financières).

S.A.S la Princesse Stéphanie de Monaco et le Conseil d’Administration de l’association ont à cœur de développer des actions au-delà des frontières de la Principauté.

L’ouverture vers le monde et en particulier vers les pays émergents est une réalité.

En partenariat avec la Direction de la Coopération Internationale de Monaco, Fight Aids Monaco appuie et soutient différents programmes de prévention et de lutte contre l’infection au VIH dans des pays émergeants pour endiguer l’épidémie tels que Madagascar,  Burundi, Haiti, l’Arique du Sud et l’Ile Maurice. S.A.S. la Princesse Stéphanie s’est rendue à différentes reprises à Madagascar (2007, 2008,), à l’Ile Maurice (2008 et 2016) et deux fois en Afrique du Sud (2009 et 2012). A chaque mission son lot de rencontres et d’histoires, pour lesquelles S.A.S. la Princesse Stéphanie insiste pour s’entretenir avec les personnes vivant avec le vih, n’hésitant pas à se rendre directement chez elles. S.A.S. La Princesse Stéphanie, en tant que Présidente de Fight Aids Monaco et Ambassadrice de Bonne Volonté de l’ONUSIDA, souhaite travailler de concert avec les autorités et les associations locales qui luttent pour endiguer le fléau du vih dans leur pays. Elle s’est exprimée deux fois à la tribune de l’ONU à New York lors de réunion de haut niveau face à l’épidémie   (2006 et 2016). Elle a accueilli en Principauté à différentes reprises d’éminentes personnalités de ce combat : Mgr Desmond TUTU, Dr Peter PIOT puis M.Michel SIDIBE respectivement Directeur exécutif de l’ONUSIDA

7 Projets – 5 Pays – 1 objectif

A Madagascar, au Burundi, en Afrique du Sud, à l’Ile Maurice et en Haiti, Fight Aids Monaco participe au financement d’actions de prévention et de prise en charge de Personnes vivant avec le vih, à l’acquisition de matériel, à la rénovation de locaux, ainsi qu’au financement de formation ou d’activités génératrices de revenus. L’association intervient également en dispensant des formations à destination des professionnels (assistantes sociales, médecins libéraux ou en service, animateurs…).

Madagascar – 2 projets

Si la prévalence du VIH à Madagascar, estimée à 0,4 %, est relativement faible, soit près de 40 000 personnes, l’épidémie en 10 ans est passée de « naissante » à « concentrée », particulièrement dans les populations clés (14,7% chez les Hommes ayant des relations sexuelles avec des Hommes, 7,1% chez les Personnes injectrices de drogues et 1,3% chez les Professionnels du Sexe). Fight Aids Monaco travaille avec deux associations pour la prévention et le suivi des personnes vivant avec le VIH. L’une est située dans un quartier populaire et gère deux centres de santé, dont à un en province, et l’autre est au sein du principal service hospitalier de prise en charge du VIH et répond par un fond d’urgence aux plus démunis pour leur suivi médical.

Structures soutenues

  • SISAL – Sambatra Isay Salama
  • CHRD de Befelatanana

Ile Maurice – 2 projets

La mise en place d’une prévention adaptée, l’accès au test de dépistage et la réduction des discriminations envers les populations touchées sont cruciaux pour limiter les nouvelles infections sur le territoire mauricien. Selon le National Aids Secretariat, 1,02% de la population mauricienne vivrait avec le VIH (modèle statistique de l’ONUSIDA), ce qui représenterait 9000 personnes.

Les associations partenaires locales prônent une approche “humaine et non stigmatisante” en s’adressant à la population générale pour les actions de prévention et plus spécifiquement à l’accompagnement des PVVIH et des publics cibles : professionnel(le)s du sexe, femmes ayant subi des violences, personnes incarcérées, personnes sous addiction (toxicomanie, alcool) et hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes.

Structures soutenues

  • PILS (Prévention, Information, Lutte contre le SIDA
  • Chrysalides

Haiti – 1 projet

Face à l’épidémie du vih-sida, Haïti est le pays le plus affecté de la région caribéenne le taux de prévalence du VIH demeure le plus élevé dans la Caraïbes, 2,2%, le taux de prévalence des adultes (2,3% des femmes sont séropositives au VIH).  6800 enfants et 58.000 femmes sont estimés être séropositives. Les trois-quarts de la population vivent dans la pauvreté (78 % avec moins de 2 US$/jour/personne), la moitié de la population survivant même dans un état d’indigence avec moins de 1 US$/jour. Depuis 2013, Housing Works (LIEN vers SITEWEB) bénéficie de l’appui de Fight Aids Monaco.L’objectif est d’équiper une plateforme de formation de haute qualité pour améliorer les échanges d’informations entre les acteurs de la prise en charge des personnes vivant avec le VIH (PVVIH). Depuis 2015, Fight Aids Monaco continue à soutenir ce projet.

Structure soutenue:

  • Housing Works

Afrique du Sud – 2 projets

Améliorer la santé physique des enfants et adolescents vulnérables et vivant avec le VIH est d’autant plus important dans les quartiers très pauvres. Deux associations interviennent chacune dans des bidonvilles autour de Capetown : Nyanga, Océan View et Masiphumele. Leurs équipes développent des compétences concrètes pour les aider à relever les défis liés à la pauvreté et de fait à la violence.  La plupart des familles vivent en dessous du seuil de pauvreté et leur alimentation de base est composée essentiellement d’amidon (riz, samp (maïs concassé), pain) et d’aliments riches en matière grasse. Grâce à ces programmes, les plus jeunes enfants jusqu’aux jeunes adultes de 30 ans sont accompagnés au niveau de l’éducation dans sa globalité (enseignements, activités sportives et culturelles, appui nutritionnel, gestion de projets…)

En 2017, dû à une crise de sécheresse, une aide d’urgence a été accordée par la Direction de la Coopération Internationale et Fight AIds Monaco. Cette aide est reconduite jusqu’en 2020.

Structure soutenue:

  • ETAFENI
  • PEACEJAM

Burundi – 1 projet

Le VIH gagnant du terrain et le sida étant à l’origine de la mort de nombreux parents qui laissaient derrière eux un nombre croissant d’orphelins, la FVS-AMADE BURUNDI a initié des activités de prise en charge des personnes vivant avec le VIH avec l’appui de l’AMADE MONDIALE en 2004. En plus de la prise en charge spécifique des enfants, l’aide s’élargit à la famille et la communauté, en les impliquant. Le suivi médical est un service supplémentaire avec deux centres de santé en province qui répond aux besoins de soins et de prévention de la population, dont les PVVIH et les plus démunis.

Structure soutenue:

  • FVS-AMADE BURUNDI

Depuis son engagement avec le soutien de la Direction de la Coopération Internationale de Monaco, FIGHT AIDS MONACO a réalisé plus de 20 missions de terrain dans ces différents pays et plus de 15 sessions de formation (relation d’aide, sexualités, planification familiale) ont été dispensées.

Les derniers Projets

12
Octobre
Épidémie de peste à Madagascar

Face à l’épidémie de peste qui sévit actuellement Madagascar et notamment les zones urbaines de la grande Ile, Fight Aids Monaco a réagi rapide...

Lire la suite
04
Novembre
Ile Maurice novembre 2016

S.A.S. la Princesse Stéphanie s’est rendue à l’Ile Maurice du 1er au 4 novembre 2016. Accompagnée de sa fille, Mlle Camille GOTTLIEB, de Mme...

Lire la suite
Faire
un don